top of page

2024 Odyssée de la Profondeur - Kosho Loïc Vuillemin

Updated: Apr 15

C'est le grand projet de cette année. En voici quelques nouvelles au 14 avril 2024.



Mon ambition est de participer à la saison de compétition d'apnée profonde de 2024 et y représenter non seulement la Suisse, mais aussi mes élèves et amis, ma vision du sport, de la pratique spirituelle, de la compétition et du dépassement de soi lors de ces événements de taille.


Ce que je me réjouis vraiment de représenter c'est VOUS.

!!! Intégrez la Dream Team !!!




Le défi est lancé !




Vous avez vraisemblablement suivi ou plus simplement été mis au courant des efforts que je mets en oeuvre pour réunir les finances nécessaires. Comme les échéances arrivent à grands pas, j'aimerais vous informer de comment j'envisage cette saison et quelles coupes je vais devoir opérer.


Ma place à la première manche de la coupe du monde est assurée grâce à votre soutien et je suis on ne peut plus reconnaissant pour vos donations.


C'est la suite qui se corse pour ne pas faire de mauvais jeu de mots.



Freediving World Cup – 16-23 mai – Sharm el Sheikh



L'entraînement se passe on ne peut mieux et je suis en pleine forme. Même si de nombreux soucis affectent mon mental, j'ai fait les efforts nécessaires pour pallier à ce genre de désagréments. 80% du boulot de l'apnéiste se passe en dehors de l'eau et là non plus je n'ai pas lésiné sur les efforts. Par rapport à l'année dernière, j'ai de nouveau perdu 10kg et ne pèse plus qu'un 82 dense et efficace. J'ai modifié ma routine et mon hygiène de vie, me sens plus léger et en harmonie avec les différentes dimensions de moi-même et espère sincèrement que je vais tenir le choc face à autant d'entraînement jusqu'à ce premier rendez vous de l'année.


Le budget d'une compétition d'apnée


Je voudrais m'arrêter un temps sur le budget qu'une telle compétition représente. Vous avez vraisemblablement pris l'habitude de voir ce moine mendier dans les circuits du network depuis ces derniers mois et pensez bien qu'on va à nouveau parler finances.


Comme vous le savez, j'habite très proche de là où aura lieu cette épreuve. Dans le budget de la Freediving World Cup, je n' inclus donc pas les coûts de mon quotidien que j'ai réduits au minimum.


 

Voilà donc les frais nets de cette compétition :


26 séances d'entraînement en grandes profondeurs : 960€

chaque 10 séances, j'en ai une gratuite


Finance d'inscription : 500€


Semaine officielle d'entraînement : 150€


Option oxygène de désazotage et récupération : 100€

il est probable que je fasse l'impasse pour rediriger ce montant vers le budget entraînement, mais au rythme de la compétition, je dois maintenir cette possibilité


Déplacements : 60€


Photos officielles : 80-160€

le prix est généralement de 20€ la photo avec un option pack le cas échéant


A cela s'ajoutent des frais souvent mésestimés de la nutrition sportive (à faire pâlir les astronautes).


Le total de l'opération Freediving World Cup s'élève à environ 1870€


 

Ca fait hurler mon nutritionniste mais l'apnée n'est pas un sport comme les autres et la supplémentation en vitamines, minéraux et protéines est incontournable. Comme j'ai eu la possibilité de « faire le plein » lors de mon dernier voyage en Suisse, j'ai de quoi tenir ou presque jusqu'à la Freediving World Cup, ouf !


L'Egypte est un pays qui devient très cher lorsqu'on a besoin de denrées qui doivent être importées, c'est donc impensable d'obtenir ce nécessaire sur place. A savoir aussi que le Sinaï est soumis à un certain embargo de la part de l'Egypte continentale et que les importations passent toutes ou presque par Israël qui a fermé ses frontières. Il faut donc savoir qu'on ne trouve absolument pas tout ce que l'on souhaite dans les magazins et que souvent la qualité est très basse... J'en ai fait mon quotidien mais ça crée bien entendu des obstacles dont on se passerait.


Forcément, dans ce montant, il n'y a pas de matériel, pas d'assurances, pas de visites médicales, pas de back up perte de gains, pas de loyer, pas de frais familiaux, bien entendu aucun divertissement et rien de ce qui constitue un standard de vie assez classique que personnellement j'appelle depuis longtemps un luxe.


Grâce à vous tous, cette somme est atteinte et la marge éventuelle pourra être placée dans le second événement de l'année : les Championnats du Monde AIDA en Corse (d'où le jeu de mot précédemment employé).


Alors parlons-en, car je, ou nous devrai-je dire, ne sommes de loin pas sortis de l'auberge.




Pourquoi ne suis-je pas soutenu par les instances du sport suisse ?


Il y a de multiples raisons à cela et la première est que l'apnée n'est pas un sport Olympique. Je ne bénéficie donc pas de la carte des sportifs d'élite suisse et ne peut donc pas bénéficier du tremplin évident que les olympistes (même non qualifiés) peuvent bénéficier. Cela, que l'on parle au niveau cantonal ou fédéral. Malheureusement pour moi, je ne peux pas prétendre non plus à une quelconque gratitification honorifique malgré que mon palmarès surpasse, certes dans mon sports, tous les requis nécessaire à pouvoir y postuler (mérites, fonds d'aide spéciaux).


La seconde raison est que la plupart des sponsors classiques suisses ne soutiennent pas l'apnée considérée comme un sport extrême, ni bien souvent les sports individuels, mais les événements locaux, les clubs et associations.


La troisième raison est que malgré le fait que la Fédération des Sports Subaquatiques Suisses ait signé la charte olympique et fasse partie du réseau Swiss Olympic, l'apnée n'y occupe qu'une place annexe, non statufiée pour le moment. Leur budget se concentre sur d'autres activités et l'essentiel de ce qui est dévolu à l'apnée est dépensé dans l'organisation des championnats Suisse piscine et profondeur qui s'ouvrent à un nombre restreint de participants.


Si vous avez suivi mes aventures, vous savez peut-être que je me suis aussi bien présenté comme candidat pour représenter le département apnée de la SUSV-FSSS qu'à la présidence d'AIDA international qui est une association non lucrative dont le siège est fixé par statuts à Genève. Malheureusement pour ma vision pérenne de ce sport, je n'ai pas acquis le nombre de vote nécessaire. Au passage, je n'ai même pas acquis le vote de mon pays à ce second poste de nature internationale. Je sais que mon esprit n'est pas d'une pureté exemplaire mais quand même.


La quatrième raison est que je n'ai plus l'age d'être ce que l'on nomme un espoir du sport national. Passé les 25 ans, en Suisse, les athlètes sont soit au top, soit recyclés.


En cinquième, je vais simplement mentionner que je ne cache pas être moine zen à tendance anti consumériste, ni mon désarroi par rapport au manque de soutien national, ni le fait que l'apnée est un sport extrême mal connu et défiant souvent les prétendues lois de la physiologie humaine... Il y a certainement d'autres obstacles, mais bien heureusement mon esprit a fait l'impasse sur ceux-ci histoire de garder l'espoir, la foi et la motivation dans ma démarche à laquelle je persiste à trouver un sens profond et important.


Trouver des sponsors privés, le parcours du combattant


Mon expérience de la recherche de sponsors est vaste et n'a de limite que la créativité de l'instant. Je dois me tourner vers des organismes privés, le plus souvent non versés dans le domaine du sponsoring, ce qui réserve de drôles de surprises. Si j'ajoute à cela mon éthique stricte et ma vision dun monde meilleur, le nombre de cibles diminue considérablement. Je dois revoir mes ambitions à la baisse et expliquer posément aux organismes que je démarche et qui m'accordent un entretien la nature du partenariat que j'attends, qu'il représente bien évidemment un risque et que que ce risque a un coût. Etablir une relation de confiance et un partenariat gagnant gagnant nécessite de l'investissement de part et d'autre.


Vous avez été très nombreux à me dire d'écrire ici et là, ce que je fais au quotidien pendant tous le temps ou presque qu'il me reste au delà de celui que je dois prioritairement dédier à l'entraînement. Si j'écris ce texte aujourd'hui c'est aussi pour vous sensibiliser à certains aspects de la recherche de sponsors.


Une donation, un piston valent souvent dix conseils


T'as écris aux banques, aux montres, aux fromages, aux chocolats, aux journaux, aux pinardiers, aux entreprises, aux fondations, aux associations, aux communes ? Oui c'est fait, je continue cela au quotidien malgré la charge de travail que cela représente. J'ai une collection de réponse négatives à faire en pâlir nombre de coachs personnels. Le 90% n'accusent généralement pas réception et il faut une sacrée organisation pour relancer tout ce beau monde. Dans moins de 3% des cas, je peux discuter avec un CEO ou, au mieux, avec la personne en charge des ressources humaines ou du marketing. Bien souvent, je me vois proposer des produits dont je peux ou ai appris à me passer ou du travail que je ne peux pas accepter puisque l'objectif est d'abord de s'adonner à la performance sportive plutôt qu'à la reconversion professionnelle.


Certains me disent, à titre individuel, que si j'ai vraiment besoin d'eux, je peux compter sur eux, que je n'ai qu'à leur dire. Cela me fait me demander où j'ai manqué de clarté, comment j'ai mené ma campagne pour qu'ils ne comprennent pas ma sincérité et quelque part l'urgence de cette demande. Si vous vous reconnaissez ici, nous y sommes, j'ai vraiment besoin de vous pour réaliser ce projet.


Coûte que coûte, je compte sur vous


Pour l'instant rien ne m'arrête, ni les restrictions drastiques de vie, ni la démotivation qui surgit parfois, ni le manque passager d'idées, ni la fatigue, ni même le désespoir d'un jour. C'est cela être un athlète, c'est ça la représentation, c'est ça prendre la décision d'emmener une équipe avec soi vers le top de ce que l'on peut donner. C'est là où je suis doué et efficace... A nouveau, je ne considère bien entendu pas avoir tout essayé. Vous savez aussi bien que moi qu'on ne peut pas faire tout et surtout tout seul. J'ai besoin de votre aide et de votre engagement si vous croyez en ce projet.


Pas de business sans risque


Je suis plus que partant pour être le véhicule de vos produits, de vos activités, pour représenter votre marque, votre éthique, vos engagements et vous voyez sans difficulté les partenariats dans lesquels j'ai décidé de donner tout ce que je peux et pour lesquels je donnerai sans compter. Mais c'est malheureusement pas avec un sac de farine biologique, une crème bien être ou un t-shirt que je pourrai me rendre aux Championnats du Monde pour faire le job que vous attenderiez de moi. La recherche de fonds, comme son nom l'indique, c'est la recherche de financement... c'est basique, c'est risqué et pour beaucoup c'est très inconfortable d'assumer le risque inhérent au sponsoring.


Alors les championnats du Monde, ça coûte combien ?


Revenons donc aux comptes et au budget et permettez-moi de chiffrer ce que je suis capable de voir.


 

Déplacement Egypte-Suisse : 800€

Je serai en Suisse un temps pour donner des conférences, rencontrer les journalistes, former mes élèves. J'y repasserai également au retour pour rencontrer à nouveau les journalistes. Démarches en cours


Déplacement Suisse-Corse : 480€

Billet Easyjet avec équipement sportif pris, non remboursable


Logement sur place (41 jours) : 2800€

C'est totalement prohibitif je suis d'accord mais l'organisation des Wchs ne comprend pas le logement en campus. J'ai donc pris une option studio de 12m2 avec mezzanine près du port (le moins cher disponible). Préréservation faite


Entraînements sur place : 675€


Finances d'inscriptions : 600€


Alimentation : 410€


Supplémentation alimentaire : 200€


Branding : 100€


Combinaison d'apnée: 500€


Assurance compétition : 80€

Obligatoire en France


Soit un total approximatif de 6645€ que j'espère pouvoir réduire à 5000€ en faisant l'impasse sur certaines nécessités.


 

Je suis très loin du compte à l'heure actuelle. Attendre plus pour prendre une décision augmentera ces coûts et faire machine arrière engendrera des pertes nettes sur investissement. Donc je me lance et on verra bien... quitte à m'endetter.


Certains diront que c'est énorme, d'autres diront que c'est pas grand chose. Comme vous avez pu le lire ça et là, certaines entreprises m'ont promis le double en disant que c'étaient des cacahuètes avant de me lâcher du jour au lendemain, malgré des accords téléphoniques confirmés. J'ai aussi vu des entreprises investir le triple pour une campagne sans conviction et par définition ratée.


Pour vous donner une idée, j'ai visité les sites internet d'athlètes concurrents (de niveau équivalent) et certains avancent des sommes à 6 chiffres pour une saison complète. Je suis éventuellement un gagne petit mais je ne pense pas. J'essaye d'être juste et d'arriver à mes fins, sans profit personnel autre que la possibilité de participer de cette incroyable aventure et de partager les retombées des enseignements acquis avec mes donateurs et soutiens.


Comment aider ?


Peut-être vous travaillez pour une entreprise qui brasse beaucoup d'argent et vous avez une relation privilégiée avec le marketing et les ressources humaines ? Peut-être avez-vous des connaissances qui sont chef(fe)s entreprises, éventuellement plus modestes et qui n'ont pas le temps ni la créativité de se dédier à la publicité et à la diffusion de contenu qui attire l'attention et la clientèle souhaitée. Ecrivez-leur, téléphonez-leur, discutez avec eux et montrez leur par exemple la vidéo que j'ai publiée, mon palmarès et mon book de presse, ce qui ne prend que quelques minutes à peine. Vous pouvez aussi leur transférez le lien de cet article après avoir parlé avec eux. S'ils montrent un intérêt sérieux, contactez-moi alors en me disant qui joindre pour pouvoir discuter des termes d'une entente gagnant-gagnant. Soyez juste certains qu'ils savent que je vais leur demander du soutien financier et vouloir en discuter les termes avec eux. Je ne peux malheureusement pas ou plus contacter des gens juste pour le plaisir d'avoir une discussion de surface sur ce que je fais.


N'hésitez surtout pas, le temps presse.


Vidéo dédiée:

Palmarès:

Press book:

Email dédié:


Quoi d'autre? T'as pas un truc moins cher avec lequel on pourrait t'aider?


Suivez-moi sur les réseau sociaux, particulièrement Instagram et Youtube. Cela a un impact sur ma visibilité et plait généralement aux sponsors potentiels. Il me manque moins de 50 abonnés sur Youtube pour pouvoir monétiser ma chaîne et partager du contenu exclusif avec celles et ceux qui souhaiteront devenir membres. Pensez-y, il vous faut juste un compte Google.


Vous pouvez éviter aussi de "stalker". Mettez un click sur mes publis, commentez et forcez l'algorithme à proposer mon contenu à une audience plus large.


Mais toi Loïc, à part écrire à tout le monde, tu fais quoi ?


C'est une question valide. Comme vous le savez déjà, j'ai mis une campagne en ligne dont les frais sont minimisés à l'opposé des plateformes telles que Gofundme ou Ibelieveinyou. Sur mon site, tous les dons arrivent chez moi sans conditions.



Je m'apprête à participer à la Freediving World Cup dans un mois et l'entraînement m'a déjà mené au delà de mes maximas des années précédentes. Il y a de bonnes chances pour de nouveaux records nationaux et la possibilité d'atteindre à nouveau le podium ce qui pourrait avoir un impact médiatique jouant dans le bon sens.


Je vends tout ce dont je n'ai pas directement besoin pour cette aventure : Caméras sous-marine GoPro 9 et 7, 2 monopalmes taille 41-42, ordinateur de plongée Suunto D4F neuf. Avis aux intéressés : contactez-moi pour un envoi depuis la Suisse ou une remise en main propre si vous ne prévoyez pas de venir ici vous former avec ma guidance.


Je contacte les journalistes et les podcasteurs pour gagner en visibilité et m'efforce de produire du matériel de promotion pour faire venir des élèves vers ma mini structure d'enseignement ou plus simplement vers des enseignements universels d'éveil. Je me pousse à écrire une newsletter à plus de 600 inscrits et vous lisez le texte ici présent.


J'organise des événements en dehors des moments chauds de l'entraînement pour amener de l'eau au moulin et surtout je coupe sur toutes les dépenses.


Et bien entendu, je me demande, comme je vous le demande à vous aussi, ce que je pourrais faire de plus...


En échange de mon soutien, qu'est-ce que je peux recevoir ?


Comprenez bien que je ne suis pas un vendeur ambulant et que je cherche à réduire ma charge de travail. Je liste cependant ici de manière non exhaustive les contreparties que j'ai l'habitude de proposer, sachant qu'il s'agit plus de possibilités d'actions que d'un retour direct sur investissement.


Newsfeed

Recevez de contenu multimédia de cette aventure sous forme d'un fil d'actualité à votre disposition. Contenu rédigé par mes soins contenant des images et des vidéos spécialement réalisées et personnalisées pour vous et vos followers. Vous bénéficiez ainsi de contenus exclusifs pour développer vos plateformes de communication tout en fidélisant votre audience à travers une histoire hors du commun qui reflète vos valeurs et vos ambitions.


Branding

Les espaces pouvant servir de support publicitaire sur une combinaison de plongée ne sont pas nombreux et qui dit impression sur néoprène signifie coût plus élevé et temps de fabrication plus long. Les avant-bras et les épaules sont des endroits qui offrent un très bon avantage visuel. Des images puissantes avec une stratégie de marque intégrée. Je porte vos t-shirts et expose autant que possible vos produits.


Ateliers et retraites

Lors de mes voyages en Suisse et ailleurs, je propose souvent des ateliers autour des thèmes de l'apnée et de la méditation. Ces moments de rencontre se veulent publics mais peuvent parfaitement s'intégrer dans un événement particulier au sein d'un club ou d'un organisme privé.


Conférences

Je maîtrise l'art de la conférence audiovisuelle, aussi bien en présentiel que dans des espaces numériques dédiés et suis très à l'aise en public. J’ai plusieurs belles réussites à mon actif et de nombreux échos positifs par la suite. On me demande souvent d'orienter mon discours sur un thème cher à mes sponsors. Je peux proposer du sur mesure bien évidemment.


Accompagnement SEO et Réseaux Sociaux

Je bénéficie d'un public grandissant et intéressé par mes activités. Les personnes qui me suivent reconnaissent ma valeur et savent que je soutiens des associations, des personnes, des produits et des organisations dont le choix est d'offrir de la qualité tout en respectant une éthique stricte.


Images et vidéos

Seul, je ne peux pas faire grand-chose de plus que des selfies sous-marins, mais je peux tout à fait constituer une équipe dédiée afin de produire des images sous-marines de haute qualité. Les images sous-marines ont une étincelle que rien d’autre n’a et les apnéistes peuvent servir de mannequins et réaliser des cascades incroyables.


Couverture médiatique

Suivi par quelques journaux, je vous ferai profiter autant que possible de mes apparitions médiatiques, porterai votre marque et mentionnerai vos qualités.



Ne sous estimez pas le pouvoir des rêves qui se réalisent. C'est la forme la plus subtile et impactante du marketing bien mené.


Merci d'avoir tout lu. C'est vraiment un bel effort de votre part.


Merci à nouveau


La Foi est toujours profonde

Il faut juste rester en un seul morceau

Complet et entier

Face à l'adversité


Bien à vous, tout de bon


Kosho Loïc Vuillemin

50 views0 comments

Comments


bottom of page