top of page

La Gueule des Moines Profonds...


le moine apneiste Kosho Loïc Vuillemin s'interroge

De questions en dilemmes


Bien souvent je me dis que ça vaut pas la peine que je donne mon avis sur telle ou telle chose et encore plus souvent je me dis que ça vaut pas la peine que j'exprime mes sentiments sur une question, sur des gens, sur la manière dont on me traite.... Est-ce stupide de laisser les gens face à leur karma et de se détourner quand on pense qu'ils sont obtus et dans l'erreur? Je pense que non, mais finalement, après avoir traversé et survécu à tellement d'énergies contraires, je me pose sérieusement la question. Dois-je me battre ???


Comment pourrais-je obtenir un vraie victoire en me battant ? C'est impossible. La bataille restera toujours la bataille et qui vit par l'épée perit par l'épée. Voilà un premier de mes dilemmes.


Les limites du jugement victimiste


Bien entendu, quand il s'agit d'apnée et de zen, je suis pas vraiment enclin à laisser les autres jouer les maîtres, mais même. Trop souvent je pense que mon opinion va être prise comme un jugement, que mes accusations vont être prises pour une condamnation et que, par effet rebond, mon avis, opinion et sentiments seront jugés et condamnés sans aucun tact et surtout sans aucune connaissance du processus de jugement et encore moins de profectionnalsime. En plus, en tant que maître, je ne devrais en fait jamais laisser mes étudiants décider du chemin à suivre avant que leur libération ne soit formelle. Est-il trop tard pour que je me réveille ou est-ce le moment juste ? Et puis, qui sont mes étudiants ? Voilà comment on s'enfonce dans un dilemme.


Passe ton chemin ou fais preuve de patience


Depuis de nombreuses années, je suis jugé, condamné, foutu au mitard et parfois il n'y a que la fosse commune comme seule destinée. C'est grave naze, ça me plait pas et j'en ai marre. Oui, vous êtes partiellement en train de lire un coup de gueule... et si vous pensez que vous n'avez rien à apprendre ici, foutez le camp et ne revenez pas, pratiquez le silence et construisez des murs pour séparer nos paix respectives. Je suis pas un hippie, ni un newager et encore moins un adepte des modes quasi extraterrestres pour lesquelles les humains foutent encore plus en l'air le monde et les relations dans lesquels nous vivons.


Les dragons vivent-ils en paix?


J'aime vivre en paix, et donc je laisse très très souvent, pour pas dire tout le temps, passer... j'avale les pilules.


Bien souvent, on dit aux dragons que s'ils veulent vivre heureux, ils doivent vivre cachés. Et merde ! Qui sont les cons qui font ce genre de dictons merdiques.... ? les usurpateurs ou les sages ? Certains disent qu'ils faut libérer sa nature à coup de tautologies spirituelles sans aucune empathie pour les gens à qui ils disent ça, les autres se rangent parce que de toute façon la leçon est trop évidente pour le prix qu'elle coûte. Les aspirations de vie sont-elles importantes ? Ben j'me dis que t'es dans la merde, comme moi, si tu te pose cette question.


Patence se dit le moine apnéiste...


Etre silencieux, se la fermer et en avoir marre de se taire... le vent de l'esprit


J'ai appris dans le zen a me la fermer, j'ai parfais eventuellemet cet art avec l'apnée. J'accepte, j'encaisse et au final j'ai bien l'impression que je me fais avoir par ceux que j'appelerai alors des méchants... comme si j'étais un gamin sans défense. Ca, j'en ai bien marre aussi.


On est bientôt au fond, encore un peu de patience.


Pour tout vous dire, j'en ai marre de ce style et de ces caractéristiques de victime passive et consentie qui hante mon âme et celui de ma famille depuis trop longtemps. J'aimerais pouvoir rejeter plus de ces caractéristiques car elles s'avèrent clairement détrimentaires de mon évolution à l'heure actuelle. Aussi, en me laissant me comporter de la sorte, je n'aide personne. Au mieux j'aide les gens à se rappeler qu'ils ne sont personne, ce qui est foncièrement inutile en 2024.


Je trouvee ça lâche de vivre dans la honte de ce que je pense des autres et surtout de la manière dont ils traitent leur prochain, moi inclus, d'avoir peur de les corriger et des les remettre à leur place et ça même après avoir passé plus de 20ans en immersion complète dans la relation de maître à disciple, reçu la transmission des patriarches de mon propre maître racine, passé 9 ans dans un temple, rencontré la mort et ses gardiens plus que de raison, plongé à 100m de profond sans respirer et tenu en respect un putain de requin qui voulait me bequeter et dont j'ai peut-être eu la connerie de tomber amoureux.


Plus profond est-ce profond?


Franchement, est-ce que ça vaut désormais la peine que je m'enfonce dans les profondeurs encore plus ou est-ce que ça serait pas mieux que j'assume mon héritage et montre cette voie qui est celle que les maîtres de ma lignée se sont efforcé de transmettre ? Les deux font la paire et comme je sais avaler les pilules, j'me dis que je devrais en reprendre quelques unes, espérant que ce dragon d'eaux profondes et de feu latent se réveille ...j'ai jamais eu envie de foutre la pétoche aux moutons et aux humains qui les gardent et les guident vers la tonte et l'abattage. Il y a une autre voie maintenant que nous sommes au fond.


Oui ça hurle à l'intérieur de moi, oui mon cerveau est hyperactif et créatif, oui le zazen et la profondeur sont une question de vie ou de mort pour moi et oui j'ai encore besoin de prouver de manière évidente que je suis bon dans ce que je fait, simplement parce qu'il y a des ploucs qui en doutent encore.


L'esprit de compétition


Quand mon maître se moquait de moi en disant que j'avais l'esprit de compétition, je lui répondait « heureux et chanceux le maître dont le disciple a l'esprit de quelque chose ». J'ai beau être tondu, je crois pas être un mouton. Quand mes perents nous emmenaient en vacances et qu'on faisait 1000km d'autoroute, je croyais que c'était une course, oui mon maître avait raison, j'ai l'esprit de compétition.... jusqu'à ce que je comprenne que l'autoroute n'avait pas de fin et que pour arriver à destination, ben fallait bien sortir de l'autoroute à un moment donné.


La compétition, c'est comme le zen, c'est un jeu dangereux, amusant, mais hyper sérieux, alors gaffez-vous !


Attention humains !!!


Faites effectivement attention, vous pouvez être excellent dans quelque chose et vous trouverez toujours un humain pour vous dire le contraire de manière acide et condescendante. Vous êtes maître zen, vous trouverez toujours un humain pour vous dire que le zen c'est pas ceci mais cela. Vous êtes champion d'apnée, vous trouverez un humain pour dénigrer vos performances et votre engagement. Vous êtes pauvre et avez besoin de soutien, vous trouverez un humain pour vous traiter de mendiant et vous affabuler du rang de maître chanteur émotionnel. Vous êtes un mari aimant et compassionné, un papa en or, vous trouverez un humain pour vous dire que vous êtes un mari et un père toxique. Vous vous lancer des défis altruistes d'une ampleur nationale ou internationale, vous trouverez un être humain pour vous dire que vous êtes un gagne petit prisonnier de votre égo. Le monde est définitivement duel et par conséquent, je vous y provoque... tous unis dans une même bataille sous le ciel.


Etes-vous prêt pour la victoire ?


Le mieux ennemi du bien?


Plus profond n'est pas profond et mieux n'est pas nécessairement bien. La futilité est le prix des efforts extrêmes et c'est normal que les feuilles tombent quand il y a du vent. Avant que le tronc soit sec, les branches mortes et que le vent deviennent notre bien le plus précieux, je vais me renfoncer dans les profondeurs obscures de la mer, de mon être et faire face à nouveau à ces obstacles qui surgissent de mon propre esprit pour le purifier comme c'était marqué à l'entrée du dojo de mon temple et que d'autres ont trouvé bon de remplacer par le trop traditionnel « Mu » auquel personne ou presque n'a rien compris.


L'apnée m'a permis de faire une lente déconstruction d'acquis que d'autres cherchent encore. J'ai trouvé ma source de profondeur formelle là où les autres craignaient la surface et comme dirait mon ami moine défunt Christian Moralès, j'ai mis le bras là où les gens n'osent pas regarder. Oui un moine a le droit de s'illustrer en compétition, surtout quand il ne s'agit pas de battre les autres et que la série de régles à suivre fait 25 pages alors que les preceptes monastiques tiennent en 10 lignes.


Moine de compétition: la profondeur des sommets


Dans mon esprit, et surtout dans celui d'un moine qui se livre à la compétition, une défaite peut être une victoire et une victoire une défaite. La seule chose qui semble sûre, c'est qu'on peut toujours être plus fatigué que ce que l'on croit. Alors j'y retourne, déterminé à ne pas douter de la nature de la foi et à rester d'un seul morceau. Pourquoi ? Pour rien, simplement parce que le chemin qui monte la montagne est le même que celui qui en descend.


Nous n'avons rien à enseigner au sommet d'une montagne si ce n'est à respirer, ni dans les profondeurs de la mer si ce n'est l'apnée. Si vous demeurez au sommet ou que vous vivez dans les profondeurs insondables, votre enseignement sera perdu ou innaccessible et moi, comme j'ai reçu cette transmission rare, je ne peux pas me le permettre.


Quand le moine descend la montagne, il croise toujours un moine qui se dirige vers le sommet. Quand on revient des profondeurs, on rencontre toujours une personne qui souhaiterait l'atteindre à son tour.



Puissé-je exhaucer les voeux sincères de l'humanité, aussi intimes à chaque humain soient-ils.



Souhaitez-moi courage, souhaitez moi bonne chance et rappelez-vous que si vous lisez ça, c'est que je l'ai écris pour vous, en espérant que je vous joindrez à moi, au moins en esprit, et qu'au travers de nos actions, les gens de bien auront leur tribut.


Le ramadan 2024 commence demain, je retourne à la mine, seul ... mais j'espère avec vous.



Roar


Le lion rugit
Cela fait éclater la tête de tous les animaux
Les singes malins cessent de déconner
Et même l'éléphant, lourdeau, titube dans sa fuite

Seul le dragon, ravi, sourit en silence



Safe dives to whole and all

172 views0 comments

Kommentare


bottom of page